Accueil AUTOMOBILE LAMBORGHINI URUS : LE SUPER SUV QUI VISE UN RECORD SUR LE...

LAMBORGHINI URUS : LE SUPER SUV QUI VISE UN RECORD SUR LE NÜRBURGRING

PARTAGER

Plus de cinq ans après la présentation du concept éponyme, le Lamborghini Urus se montre enfin dans sa version définitive. Si le look a beaucoup changé entre-temps, la philosophie est néanmoins restée la même : proposer le SUV le plus puissant et le plus dynamique du marché. Un statut qui devrait lui permettre de décrocher sans mal le record de la catégorie sur le Nürburgring.

Chez Lamborghini, on n’hésite pas à décrire l’Urus comme le premier “super SUV”. Et il faut bien admettre que la marque de Sant’Agata n’a pas tort puisque ce descendant spirituel du LM002, le tout-terrain des années 80 animé par le V12 de la Countach, affiche des performances dignes d’une vraie supercar malgré ses 2,2 tonnes sur la balance.

Pour ce faire, l’Urus (dont le nom se rapporte à l’Aurochs, une race disparue de bovidés particulièrement imposants) embarque non pas un V12 ni même un V10, mais bien un V8 aux antipodes de ce que l’on trouve sous le capot des Lamborghini actuelles. D’une cylindrée de 4 litres, un chiffre presque ridicule selon les standards du constructeur italien, ce bloc est surtout le premier moteur turbocompressé à mouvoir un modèle de la marque. Et s’il puise ses racines au sein du groupe Volkswagen, ce V8 biturbo devance toutefois de loin ses homologues utilisés par Audi Bentley et Porsche. Il revendique en effet 650 ch et 850 Nm ce qui le place presque au niveau d’une Panamera Turbo S E-Hybrid (680 ch ; 850 Nm) dont le V8, qui développe 550 ch à lui seul, “triche” grâce à l’aide d’un moteur électrique. Mais l’Urus n’aura pas à subir ce complexe d’infériorité bien longtemps puisqu’une version hybride rechargeable est déjà dans les tuyaux.

Sans concurrence, du moins pour le moment

Même sans les bienfaits de l’électrique, l’Urus est déjà particulièrement véloce : il ne demande que 3,6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et peut atteindre les 305 km/h. Une Porsche 911 GT3 de 500 ch, pourtant plus légère d’environ une demi-tonne, ne fait pas beaucoup mieux (3,4 secondes ; 318 km/h). Et chez les autres SUV, il n y’a pas de concurrence pour le moment, à part peut-être le Bentley Bentayga dont le W12 6.0 biturbo de 608 ch permet un 0 à 100 km/h en 4,1 secondes et une vitesse maxi de 301 km/h. En virages, l’Urus devrait en plus avoir un net avantage grâce à sa transmission intégrale agrémentée d’une vectorisation du couple et de roues arrière directrices. Grâce à tout cet attirail, battre le record du Nürburgring pour un SUV ne devrait être qu’une formalité pour l’Urus. Il lui “suffira” pour cela de battre le temps de 7:51.70 réalisé par un autre SUV sportif transalpin, l’Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio.

En Europe, l’Urus sera commercialisé à partir de 171 429 euros hors taxes. Il occupera donc l’entrée de gamme de Lamborghini au côté de la Huracan. Il devrait d’ailleurs rapidement subtiliser à cette dernière le statut de modèle Lamborghini le plus vendu annuellement.

Facebook Comments