Accueil Religion Ahmed Khalifa Niass en larmes

Ahmed Khalifa Niass en larmes

PARTAGER

Ahmed Khalifa Niass assure avoir versé des larmes à trois reprises dans sa vie. La première, compte-t-il, c’est au décès de son père, la deuxième lorsque son frère, Sidy Lamine Niasse, lui a envoyé une plainte et la troisième, c’est hier à la barre du tribunal correctionnel de Dakar où il a été trainé par Me Sidy Kanouté, son cousin et, désormais, ex-avocat. La voix nouée, selon le récit de L’Observateur, Ahmed Khalife Niass, devant le juge, est revenu longuement sur ses liens avec son accusateur.

«C’est comme mon fils, je l’ai baptisé, a-t-il déclaré. Après son admission au stage du barreau, je l’ai mis en rapport avec Me Adnane Yahya. Il a séjourné un mois dans mon hôtel à Kahone sans payer.» «Il insulte la mémoire de mon père, qui m’a toujours pris en charge, a protesté Me Kanouté. J’ai vécu chez lui, mais juste un an et demi, ensuite je suis parti louer un appartement. J’ai ouvert mon cabinet avec mes propres moyens.»

Si les deux parties en sont arrivées là, c’est que l’avocat a un jour pris la décision de se déporter de tous les dossiers d’Ahmed Khalifa Niass. Fort remonté, ce dernier aurait envoyé, selon l’accusation, des messages incendiaires à Me Kanouté, le traitant «d’attardé mental, d’avocat nul, incapable de gagner un dossier», et menaçant de le rendre paralytique par des pratiques occultes. Me Kanouté a porté plainte pour outrage, voie de fait, pratiques occultes et injures non publiques contre un avocat dans l’exercice de ses fonctions. Ses collègues-défenseurs, Mes Bamba Cissé et Ndoffane Diouf, ont demandé le franc symbolique. Le parquet a requis l’application de la loi. Le tribunal rend son verdict le 26 décembre.

 

Auteur: SenewebNews – Seneweb.com

Facebook Comments