Accueil Lifestyle ECONOMIE Approvisionnement en kérosène : la seconde fausse note à l’AIBD coûte cher...

Approvisionnement en kérosène : la seconde fausse note à l’AIBD coûte cher aux compagnies aériennes

PARTAGER

« Aucun manquement ni précipitation » n’a été décelé dans la livraison de l’Aéroport international Blaise Diagne, ce sont là les propos du ministre des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck. Toutefois la dernière révélation de dakartimes en dit le contraire. En effet selon le journal, ce sont des camions citernes chargés de kérosène qui quittent Bel Air pour ravitailler les avions stationnés sur le tarmac.

Des avions des compagnies « Ethiopian » et « Delta » ont été vus sur le tarmac attendant d’être approvisionnés en kérosène par un camion « Titan » garé sous l’aile des appareils. Entre risque d’infiltration et retard des vols, ceci est une véritable fausse note.

Dans la nuit du vendredi 8 décembre au samedi 9, Air France, Sn Brussels et Rwanda Air ont connu un retard de 4 heures dans leurs différents plans de vol. Et dire que, Smcady, la société chargée de la mise en place des cuves à Kérosène avait bel et bien notifié aux confrères du journal « Le Quotidien » que la mise en place des cuves à kérosène demanderait au moins 6 mois.

Facebook Comments