Accueil Lifestyle ECONOMIE Baisse des ressources de l’Etat à fin septembre 2017

Baisse des ressources de l’Etat à fin septembre 2017

PARTAGER

Les ressources et dons mobilisés par l’Etat du Sénégal à fin septembre 2017 ont connu une baisse de 54,4 milliards FCFA (environ 87,040 millions de dollars) par rapport à la même période de l’année 2016, a appris APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Ces ressources sont évaluées à 1541 milliards FCFA contre 1595,4 milliards FCFA à fin septembre 2016, soit une baisse de 3,4% en glissement annuel. Elles sont composées de recettes budgétaires, hors Fonds de soutien au secteur de l’énergie (FSE) à hauteur de 1442,7 milliards FCFA, des ressources du FSE pour 23 milliards FCFA et des dons évalués à 75,3 milliards FCFA. Selon la DPEE, la diminution des ressources et dons est due principalement au repli de la mobilisation des dons (moins 29,9 milliards) et des ressources exceptionnelles (moins 90,2 milliards). Le recouvrement de ces dernières en 2016 est lié à l’attribution de la licence de téléphonie 4G et au SWAP. « S’agissant des dons, avance la DPEE, la baisse observée traduit celles de leurs composantes en capital et budgétaire qui se sont respectivement contractées de 20,0 milliards et 9,9 milliards ». En revanche, une hausse des recettes budgétaires (hors FSE) (plus 65,7 milliards) est observée, essentiellement portée par le recouvrement des recettes fiscales (plus 59,6 milliards) et, dans une moindre mesure, des recettes non fiscales (plus 14,9 milliards). Cette situation traduit un bon niveau de mobilisation des droits de porte (183,4 milliards), des revenus de la TVA à l’import (271,6 milliards), de l’impôt sur les sociétés (179,2 milliards) et de la TVA intérieure hors pétrole (200,2 milliards) qui ont enregistré des hausses respectives de 16,4%, 14,7%, 12,6% et 9,3%. Toutefois, la DPEE souligne que la bonne orientation des recettes fiscales a été fortement atténuée par le repli de 72,5 milliards FCFA des recouvrements au titre du Fonds de sécurisation de l’importation des produits pétroliers (FSIPP) qui sont passés de 89,7 milliards en cumul à fin septembre 2016 à 17,3 milliards à fin septembre 2017. Hors FSIPP, les recettes budgétaires ont enregistré une hausse de 11,5%. Concernant les recettes non fiscales, elles ont augmenté de 22,8% en liaison, notamment, avec les performances (plus 9,2 milliards) notées dans le recouvrement des revenus du domaine qui se sont établis à 18,2 milliards FCFA.

MS/cat/APA

Facebook Comments