Accueil Lifestyle ECONOMIE Bienvenu à l’AIBD : Le commandant Macky vous attend à bord de...

Bienvenu à l’AIBD : Le commandant Macky vous attend à bord de l’Airbus 00221

PARTAGER

Ça y est !  Nous  y sommes.  Cela fait dix ans qu’on l’attendait. Le jour tant attendu  est enfin arrivé. Demain jeudi 07 décembre 2017, le Sénégal inaugure avec faste et fierté son nouvel aéroport international de standing mondial : l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD,) érigé à Diass, à quelques 45 kilomètres de Dakar, dans la région de Thiès. Il s’agit d’une infrastructure dont l’ouverture a été maintes fois reportée. Un projet pensé et mis en œuvre par le grand ambitieux Me Abdoulaye Wade, ancien président de la République (2000 – 2012). Le Sénégal et le monde entier auront les yeux rivés sur cet événement. La presse nationale et internationale, fortement représentée à Dakar, y sera aussi.

Dakar sera dans quelques heures le point de mire des chaînes d’information et le lieu de convergence de toutes les curiosités. Le Sénégal inaugure son grand aéroport de référence. Les premiers vols qui entreront dans le pays atterriront à l’aéroport international Blaise Diagne. Maintenant, jusqu’à quel point ce  bijou architectural va nous éblouir ? Jusqu’à quel niveau cette prouesse technologique va nous épater ? Quel spectacle nous prépare le pouvoir ? Quels invités seront aux premières loges ? Quelle mise en scène aura-t-on droit en termes de communication de la part du gouvernement ? Nous y attendons tous avec impatience, espérant que tout est vraiment prêt, contrairement aux suspicions (infondées?) relayées par des médias. Toujours est-il que quelques jours auparavant,  des dysfonctionnements ont été signalés. De fait, des Sénégalais doutent quant à la finition réelle de cette infrastructure pharaonique, futuriste qui aura englouti plus de 500 milliards.

Le contrat de construction  a été signé le 03 avril 2007 par le régime de Wade avec le Groupe Saudi Bin Ladin, au titre de crédits consentis auprès de Bnp Paribas, puis de 8 autres institutions financières dont l’Afbd, l’Add, la Boad, Opec Fund, le projet est tombé dans les mains des Turcs. Avec une enveloppe initiale de 230 milliards de FCfa, de rallonge en rallonge, on a franchi le cap de 500 milliards de francs CFA.

Abdoulaye Wade, l’initiateur du projet, eût voulu que ce fût lui qui inaugure cette infrastructure, mais il n’en aura pas le privilège puisque malgré le forcing qu’il a fait pour se représenter en 2012 pour un troisième mandat, les Sénégalais ont opté pour l’alternance en choisissant  Macky Sall. C’est donc  le président Sall qui va inaugurer l’AIBD. Et si les deux hommes Macky Sall et Abdoulaye Wade étaient en bonne odeur de sainteté, ce ne serait pas mal de les avoir côte à côte pour inaugurer ensemble cette œuvre, comme Ouattara et Bédié ont inauguré ensemble le 3e pont  à péage d’Abidjan qui porte d’ailleurs le nom de Bédié, le 16 décembre 2014.

En tout cas, ne serait-ce que par courtoisie, je pense qu’une invitation devrait être adressée à l’ancien président. Peu importe s’il ne répondait pas.

Mais peut-être aussi du côté du pouvoir, inviter Wade à cet événement c’est prendre un risque. C’est emmener un trouble-fête dans un événement qui risque de ravir la vedette au président Sall. Ce serait une belle occasion à Wade donnée pour faire son show, lui qui aime des moments comme ceux-ci pour faire de grandes déclarations.

En tout cas l’ouverture de l’AIBD participera sans conteste, à la Com du gouvernement. La maquette du colosse fait saliver. Nous espérons qu’être subjugués par la finition des travaux. En tout cas, la presse s’emparera du moindre faut pas quant à aux moindre faux pas en termes  d’opérationnalité, de fonctionnement de l’infrastructure.

Conçu sur le modèle de l’aéroport international des Emirats Arabes Unis, avec l’AIBD, le Sénégal verra pour la première fois sur son sol à Dakar l’atterrissage de l’Airbus A380, l’avion de ligne le plu gros, le plus performant et le plus moderne au monde jusqu’ici. Les plus grosses compagnies telles Air France et surtout Emirates dont la flotte est composée de plusieurs centaines de cet appareil, en disposent.

La nouvelle plateforme aéroportuaire dénommée AIBD est très exactement situé à 47 kilomètres au sud-est de Dakar, entre Diamniadio et Sindia. Au démarrage des activités, cette infrastructure de dernière génération, fera voyager quelque 3 millions de passagers  annuellement. Mais l’objectif des concepteurs du projet c’est qu’à terme, la plateforme puisse accueillir jusqu’à 10 millions de passagers par an d’ici 2030. Un joyau qui va sans nul doute booster le développement économique du Sénégal.

Composé d’un aérogare de passagère de 42.000 mètres carrées, une piste d’atterrissage de  dernière génération de 3,5 kilomètres sur 75 mètres avec une tour de contrôle de 50 m, capable d’accueillir les plus gros avions du monde. Plusieurs fois reportée l’ouverture de cette infrastructure n’est pas vraie, elle est tout au moins vraisemblable. Même si tout n’est pas prêt, ça vaut le coup d’ouvrir et faire les derniers réglages après. Sinon de report en report, on n’en finira jamais

Bienvenu à Blaise Diagne, exit Léo Le Poète !

Facebook Comments