Accueil POLITIQUE Le secteur privé, voie incontournable pour un développement (PM)

Le secteur privé, voie incontournable pour un développement (PM)

PARTAGER

Le secteur privé est la voie incontournable pour assurer le développement économique de l’espace UEMOA a soutenu, mardi à Dakar, le Premier ministre, Mouhammed Boun Abdallah Dionne, soulignant que “le temps est désormais celui des privés”.

“Le secteur privé est la voie incontournable pour assurer le développement des pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Quand on mettait en place cet espace en 1994, les pairs fondateurs voulaient construire un espace qui transcende les frontières” a souligné le Premier ministre.

Mouhammed Boun Abdallah Dionne procédait à l’ouverture de la 16ème assemblée générale ordinaire de la Chambre régionale consulaire de l’UEMOA qui se tient du 14 au 16 novembre à Dakar.

Selon M. Dionne, “le premier chantier de l’UEMOA c’était l’union douanière, puis la création d’un création d’un marché commun et cela ne peut pas se faire sans le secteur privé régional”.

“Le temps c’est désormais celui du secteur privé qui doit prendre des initiatives. Notre sous région a besoin d’hommes et de femmes qui entreprennent” a fait noter le Premier ministre devant les membres de la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA et des présidents de chambre de commerce des huit pays de l’espace.

Dans ce sillage, Jean Baptiste Satchivi, président de la chambre régionale consulaire a soutenu que “les plus hautes autorités de notre espace veillent à lever les barrières auxquelles nous sommes confrontés car dans de nombreux cas circuler dans l’espace UEMOA relève encore du parcours du combattant”.

“Le processus de l’intégration de l’UEMOA est l’un des plus prometteurs et des plus audacieux de notre continent mais le chemin qui nous reste qui encore long” a souligné M. Satchivi.

Mais, a-t-il rappelé, “le secteur privé de l’Union est mobilisé pour l’intégration de notre espace”.

Pour le président de l’Union des Chambres de commerce, d’agriculture et d’industrie du Sénégal, Serigne Mboup, “le développement économique d’un pays mais aussi celui de tout l’espace UEMOA repose sur le commerce quelque soit sa forme”.

“Les chambres de commerce du Sénégal créées par ordonnance en 1870 donc séculaires ont toujours joué un rôle très important dans le développement économique de nos pays” a lancé M. Mboup.

La Chambre consulaire régionale, organe consultatif de l’UEMOA est le lieu privilégié de dialogue entre l’institution et les principaux opérateurs économiques.

Elle est chargée de réaliser l’implication effective du secteur privé dans le processus d’intégration de l’UEMOA, notamment par la participation à la réflexion sur le processus d’intégration et la mise en oeuvre des réformes arrêtées par les organes compétents de l’union, la promotion des échanges commerciaux et des investissements dans l’union et l’appui technique aux chambres consulaires nationales et à leurs autres membres.

 

Auteur: APS

Facebook Comments