Accueil POLITIQUE Mamadou Ndoye brandit « les clés de la défaite de Macky Sall...

Mamadou Ndoye brandit « les clés de la défaite de Macky Sall en 2019 »

PARTAGER

L’ex Secrétaire général de la Ligue démocratique, Mamadou Ndoye, a accordé un entretien à En Quête, consulté par Actunet. Selon le journal, Ndoye y a donné « les clef de la défaite de Macky Sall en 2019 ».

En effet, il a abordé la question de la réélection du chef de l’Etat en 2019. Et selon lui, il n’est pas évident que le Macky Sall ait un bilan reluisant à son actif. Même si c’est que estime Macky. Chose qui l’a mené à une série de question dont-il donne finalement la réponse.

« Vous avez vu un Président qui ne pense pas que son bilan est reluisant ? Je n’en connais pas. Abdoulaye Wade, en 2012, est-ce qu’il ne pensait pas que son bilan était reluisant ? Tout Président pense que son bilan est reluisant. Mais est-ce que les Sénégalais pensent que son bilan est reluisant ? Est ce qu’ils pensent que ce qu’ils attendaient de Macky Sall, au moment où il chassaient Abdoulaye Wade du pouvoir, ils l’ont ? Sur plusieurs questions, on pourra vous répondre non, non et non. »

Tel est l’avis de Mamadou Ndoye sur la question. Aussi, il a estimé que Macky Sall ne peut pas se suffire à la coalition Benno Bokk Yaakaar. Analysant les résultats obtenus par la mouvance présidentielle, lors des dernières élections législatives, Ndoye a trouvé que Bby ne peut pas donner un second mandat au chef de l’Etat.

« Si ce sont les mêmes résultats que lors élections des législatives qui se reproduisent, Macky Sall va aller au deuxième tour. Or s’il va au deuxième tour, il est battu. »

Quant à l’opposition, qui fait face à Macky Sall, Ndoye a trouvé qu’elle doit dépasser le débat sur la candidature unique ou plurielle. Pour lui, ce qui importe le plus, c’est de trouver un candidat crédible.

« Le problème, c’est d’avoir une seule candidature crédible de l’opposition. Maintenant, il y aura toujours des gens pour s’agiter quelque part et dire qu’ils sont candidats. Au Sénégal, il y a tellement eu de candidatures farfelues et ça, on ne peut pas l’empêcher. Mais qu’on ait au moins une seule candidature crédible de opposition », instruit-il.

 

 

Facebook Comments