Accueil POLITIQUE Présidentielle 2019 : Macky Sall démarre une tournée « contre Idrissa Seck...

Présidentielle 2019 : Macky Sall démarre une tournée « contre Idrissa Seck »

PARTAGER

Dans le cadre de la reprise de ses tournées économiques, le Président Macky Sall se rend dans les localités de Fatick-Kaolack et Nioro. Des zones où Idrissa Seck, président de Rewmi avait entamé ses tournées politiques au mois d’octobre dernier. De ce point de vue, Macky Sall serait-il sur les traces de celui qui est en train de mieux se positionner dans le landerneau politique sénégalais ?

Ce lundi, le Président Macky Sall va inaugurer la route Fatick-Kaolack longue de 45 kilomètres, suivi du tronçon Dinguiraye-Nioro-Keur Ayip (40 kilomètres). Le lendemain, il sera à Passy pour présider la cérémonie d’inauguration de la route Keur Wally Ndiaye-Passy-Sokone (25,5 km) et il terminera son séjour dans le Sine-Saloum par le lancement des travaux du grand pont à péage de Foundiougne. Et, sauf changement, il est surtout prévu un grand meeting à Kaolack où il ne manquera certainement pas de balancer des rafales de mitraillette à l’opposition et principalement à Idrissa Seck, président du parti Rewmi et président du Conseil départemental de Thiès.

En effet, il faut le savoir, depuis quelques jours, les deux hommes se mènent une guerre médiatique où personne ne tend un cadeau à l’autre. Dans cette bataille d’opinion et surtout d’arguments, cette visite dans l’axe Fatick-Kaolack-Nioro peut être interprétée à plusieurs niveaux. Au mois d’octobre dernier, dans le cadre d’une tournée nationale initiée, Idrissa Seck avait démarré sa campagne dans la même zone. Et, pendant quelques jours, il a séjourné dans le bastion (Fatick) du Président de la République avant de se rendre dans les quartiers généraux (Nioro) de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale et de plusieurs autres hautes personnalités de l’Alliance pour la République.

Il ne faut pas oublier que Kaolack regorge de dignitaires du parti au pouvoir et de la coalition Benno bokk yakaar. Lors de ces visites dans ces localités, le patron du parti Rewmi avait tendu l’oreille aux complaintes des populations qui y dénonçaient «la non opérationnalité du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), du Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma), sans oublier nombre de zones qui avaient encore des problèmes d’accès à l’électricité.» D’autres soulevaient les difficultés liées à la commercialisation de l’arachide ainsi que l’absence de pistes de production.

Ce qui avait poussé Idrissa Seck à tirer à bout portant sur le Président Macky Sall, l’accusant de manquer de «repères, de programmes fiables et d’incapacité à gérer les besoins les plus élémentaires des populations.» De ces avis, il apparaît donc clair, qu’après que des voix aient soutenu qu’en choisissant de mener une tournée politique, M. Seck suit les pas de Macky Sall, l’inverse peut être aussi défendu. En clair, Macky Sall est sur les traces d’Idrissa Seck et ne manquera certainement pas de tout faire pour les effacer.

Facebook Comments