Accueil POLITIQUE TOUBA / IDRISSA SECK COGNE ENCORE : ” Un nouveau Palais n’est...

TOUBA / IDRISSA SECK COGNE ENCORE : ” Un nouveau Palais n’est pas une priorité… Macky est véritablement le champion de la mal gouvernance ‘

PARTAGER

La volonté annoncée du Président Macky Sall de construire un nouveau Palais est perçue par Idrissa Seck comme étant une initiative erronée au vu des exigences de l’heure. Le patron de Rewmi se prononçait sur la question au terme d’une rencontre politique organisée pour lui à Touba Aaliyah par Serigne Fallou Mbacké Gallas Kaltoum qui l’a récemment rejoint.

Pour lui, ce projet  ” traduit le fait que le président de la République n’a pas conscience des priorités ”, que les Sénégalais lui demandent de gérer. Il poursuit : ”Je pense qu’il a des chantiers beaucoup plus importants que de se construire un nouveau palais. Nous faisons face à de sérieux problèmes de sécurité. La première demande des populations, c’est la sécurité de leurs personnes et de leurs biens.  Et c’est la première fonction de l’État. À travers l’histoire, tous les États qui ont existé, ont été fondés d’abord sur le principe de garantir à une population la sécurité des personnes et des biens. Nous avons l’immense chantier de la justice…une justice pour tous. Que l’exécutif ne manipule pas  pour garantir l’impunité à ses amis partisans et amis alliés et agresser ses adversaires politiques. Nous avons le chantier du patriotisme économique, d’une gestion vertueuse de nos ressources nationales au profit des populations comme le prescrit la constitution. Nous avons l’immense chantier de l’éducation et c’est la clef du développement de demain. Le savoir est le bien économique le plus précieux. C’est le seul qu’on puisse vendre sans s’en déposséder et il est au centre de la compétition mondiale du 21ème siècle. Et pour que ce savoir là soit distribué de façon efficace, il faut des enseignants motivés. ”

Transition toute trouvée pour aborder la crise scolaire. Idrissa Seck installe le gouvernement Sall au banc des accusés.  ”Si les enseignants sont démotivés, vous pouvez avoir tout le reste, c’est-à-dire des équipements de grande qualité, des infrastructures de grande qualité, mais vous n’aurez pas le produit fini… c’est-à-dire le savoir déposé dans la mémoire et dans la poitrine de nos enfants. Le gouvernement doit respecter ses engagements vis-à-vis des enseignants. ” Il conclut ce chapitre en affichant son étonnement. ”Quand on fait face à de telles priorités, je ne comprends pas qu’on puisse penser à construire un palais. ”

Interpellé sur la ” mauvaise ” gestion des ressources nationales, Idy ” plébiscite ”  le Président Macky Sall et fait de lui ” le champion de la mal gouvernance. ”  C’est le Président Macky Sall qui est le champion de la mal gouvernance. Ils auraient dû commencer par l’épingler. Il a signé contre les règles prescrites par la Constitution, les lois et règlements de ce pays, des permis d’exploration pétrolières à son frère et à monsieur Timis à qui on ne connaissait auparavant aucune expertise dans le secteur.
Et on leur a permis de vendre les titres à des milliards à des majors,  alors que ces milliards auraient dû aller aux populations. Et en faisant ça, ils exposent les intérêts du Sénégal et à un risque juridique voire judiciaire qui lui avait été signalé par ses propres services. Parce que lorsqu’un contrat a pour substrat des actes pris en violation de la loi , ces actes devenant susceptibles d’annulation du fait des irrégularités qui ont présidé à leur établissement, on expose les contrats eux-mêmes à  des attaques. Le Sénégal pourrait être poursuivi sur cette base. Donc, avant de parler de l’Armp, de la gestion des collectivités locales, on devrait s’intéresser à la gestion du président de la République lui-même. ”

Facebook Comments