Accueil Religion Vidéo – 13 Mai 1968 au Sénégal: Seul Baye Niass aurait tenu...

Vidéo – 13 Mai 1968 au Sénégal: Seul Baye Niass aurait tenu la prière du vendredi sur toute l’étendue du territoire

PARTAGER

Un vendredi de mai 1968. On dit qu’il est le seul religieux à avoir célébrer la prière de ce vendredi là Médina Baye et aurait sauvé l’Islam au Sénégal…

Ce jour du 13 Mai 1968, que l’histoire retiendra à jamais, où seuls, le Cheikh et ses disciples firent la prière du vendredi, car toutes les mosquées sur l’étendue du territoire national sénégalais, avaient été fermées par les autorités et étroitement surveillées par des soldats sous le régime de Léopold S Senghor.
La nouvelle avait retentie sur tout le pays; « il est interdit de prier communément le vendredi à la mosquée« .
Baye Niass, après avoir entendu cela, dit: « c’est ce qu’on va voir. Attendons l’heure de la prière, elle n’est plus loin« .
Sorti de sa maison accompagnée de ses fidèles « Haoussa » en direction de la Mosquée, Baye Niass marchait comme une étoile filante sous le bruit du « la ilaha ila allah » des « haoussa » qui l’accompagnaient.
Barhama Niass franchit la porte de sa mosquée, les gendarmes qui l’aperçurent en un état foudroyant (voir photo) auraient jeté leurs armes et comme d’une façon possédée et se seraient mis à évoquer « la ilaha ila allah » avec le groupe de fidéles de Medina Baye.
Aussitot arrivé, Baye ordonna à son fils Mouhamed Nazir de faire l’appel à la prière.
Le « qoutba » de Baye Niass ce jour là n’avait pas besoin de haut parleur sa voix s’entendait dit-on à travers tout Kaolack.
Et il aurait donner des avertissements au président Senghor de ne pas toucher à sa religion s’il tient à sa vie.

Facebook Comments