Accueil POLITIQUE Virulent contre Macky Sall autour du taux d’endettement : Wade, entre mauvaise...

Virulent contre Macky Sall autour du taux d’endettement : Wade, entre mauvaise foi et ignorance des normes (70%) de l’Uemoa

PARTAGER

L’ancien Président de la République perd-il le réseau, sous le poids de son âge (92 ans) ? Beaucoup répondraient, les yeux fermés, par l’affirmative. Pour cause, en s’offrant le luxe permissif de se défouler sur le régime de son successeur Macky Sall, qu’il a accablé de ses sarcasmes, depuis Darou Khoudoss, ce dimanche, en marge de son séjour à Touba pour les besoins du «Magal », Me Abdoulaye Wade est, carrément, passé à côté de la plaque.

La preuve, lorsque l’ancien Chef de l’Etat affirme, de façon péremptoire, que le Sénégal «s’est inscrit dans le lot des États qui se sont outrancièrement endettés, car dépassant les proportions tolérées», il semble ignorer que notre pays est encore loin de la barre fixée par l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa).

Or, erreur ! Car autant, l’encours de la dette publique du Sénégal a atteint les 5 100 milliards de francs-ce qui correspond à environ 60 % de son Produit intérieur brut (Pib)-autant, l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) plafonne l’endettement de ses pays membres à 70 % de leur Pib.

C’est dire que même si l’endettement du Sénégal est diversement apprécié, il reste qu’il n’a pas, à ce jour, franchi la ligne rouge tracée par l’Uemoa.

Me Abdoulaye Wade rame à contre-courant du Fmi, de l’Agence de notation Moody’s, concernant le taux d’endettement

Le moins que l’on puisse dire est que l’ancien Président de la République est, totalement, détaché de la réalité du moment, en termes de santé financière du Sénégal. Dans la mesure où quand il table le taux d’endettement de notre pays autour de 65%, Me Abdoulaye Wade se met à dos plusieurs Institutions spécialisées.

Car il suffit juste de replonger dans les archives ou d’interroger Internet, pour se rendre compte qu’aussi bien le Fonds monétaire international que l’Agence de Notation Moody’s situent, dans leurs Rapports d’analyses, le taux d’endettement du Sénégal entre 61,02% en fin 2017 et 61,44% en fin 2018.

Alors, de deux choses, l’une : soit le prédécesseur de Macky Sall est totalement sous-informé par rapport aux normes actuelles édictées au sein de l’Uemoa ; soit l’ancien Chef de l’Etat a fait preuve de mauvaise foi et s’est abusé d’une bonne partie des Sénégalais qui ne savent pas beaucoup de choses dans la sauce économique.

D’autant qu’aux yeux de plusieurs observateurs avertis, l’encours de la dette est qualifié de tout à fait soutenable. Au motif qu’il représente à peu près 30 % de nos recettes, alors qu’en 2011, le service de la dette représentait 34 % de nos recettes.

Wade en déphasage : son taux d’endettement est de 17%, alors que celui de l’Uemoa est plafonné à 70 % du Pib des pays membres

Pour rappel, Me Abdoulaye Wade a déclaré, ce dimanche, que «le Sénégal s’est beaucoup dégradé depuis que je suis parti. Le taux d’endettement est de 65% ».

Refusant de s’en arrêter là, l’ancien locataire du Palais d’embrayer en ces termes : «j’ai été Professeur en Sciences économiques et tous les livres que j’ai explorés enseignent que le taux ne doit jamais excéder 17%”.

Se voulant plus alarmiste, il dramatise la situation : “la situation financière est carabinée. Le ministre des Finances ne dort plus que d’un seul œil pour payer les salaires. Dès qu’il reçoit l’argent des impôts ou des douanes,  il réfléchit pour savoir qui il va payer d’abord», dit Me Abdoulaye Wade.

Daouda THIAM (Actusen.com)

Facebook Comments