Accueil international Interview avec Mr David Guèye, Directeur adjoint du numérique de Tv5Monde

Interview avec Mr David Guèye, Directeur adjoint du numérique de Tv5Monde

PARTAGER

1-Bonjour David GUEYE, dans quelques jours, TV5MONDE Afrique aura vécu un quart de siècle. Comment est née TV5 et pourquoi le chiffre 5 ?

Effectivement TV5MONDE Afrique a 25 ans cette année mais TV5MONDE a  plus de 33 ans d’existence ! Notre chaine est née TV5 puis a été rebaptisée TV5MONDE en 2006. Le chiffre 5 vient des 5 chaines de télévision publiques francophones (françaises, suisses, belges et canadiennes) qui ont initié la création de TV5MONDE.
Aujourd’hui les chaines de télévision publiques francophones sont toujours nos principaux partenaires et TV5MONDE permet de faire rayonner les programmes de la francophonie dans plus de 200 pays.

2-Quand est-ce que TV5MONDE a fait ses premiers pas en Afrique et comment se passe cette présence africaine?

TV5MONDE AFRIQUE est née en 1992 dans un paysage audiovisuel qui était loin d’être aussi riche qu’aujourd’hui. On peut dire que TV5 Afrique a largement contribué au développement du secteur audiovisuel africain. La chaine s’est construite petit à petit et aujourd’hui nous diffusons en 24/7 et proposons  deux autres chaines thématiques : Tivi5MONDE et TV5MONDE STYLE HD. Nous nous employons également pour assurer notre présence sur la TNT au fur et à mesure de son déploiement dans les différents pays africains.
Aujourd’hui TV5MONDE Afrique demeure la première chaîne internationale en audience hebdomadaire auprès des 15 ans et plus (source Africascope 2016-2017) et a une notoriété importante sur le continent : 90,3% au Mali, 88,4% en RDC,  87,9% en Côte d’Ivoire selon la même étude.

3-Quels enseignements tirez-vous de ces 25 premières années d’existence ?

Il y a deux enseignements à tirer de ces 25 années :

– l’audace du Président Abdou DIOUF  qui envers et contre tout en  1991 au Sommet de la francophonie à Chaillot  a réclamé la création d’une chaîne qui puisse permettre au Sud de parler au Nord
 la vision des directeurs généraux successifs qui ont consacré des moyens pour soutenir la production africaine

En 25 ans, la  diffusion  de TV5MONDEAFRIQUE sur le continent a permis de structurer le marché de la production audiovisuelle. Producteurs, réalisateurs et acteurs africains nous en savent gré.

4-Quel nouvel élan comptez-vous donner à la chaine après ces 25 ans ?

Nos axes de développement sont nombreux mais il y a quelques projets phares :

– le développement de l’information avec l’allongement de notre journal Afrique quotidien, passé à 26 minutes depuis le 29 octobre. L’objectif est de se positionner avec plus de force sur l’actualité panafricaine, mais aussi de prendre le temps de traiter des sujets de fond.

– Notre nouvelle offre numérique 100% Afrique 100% mobile par laquelle TV5MONDEAFRIQUE se positionne fortement sur le digital en proposant un site web et une application mobile entièrement gratuits avec l’intégralité des articles d’information africaine de notre rédaction et un catalogue gratuit de vidéos à la demande proposant les programmes phares de la chaine et certains contenus exclusifs.

– Le développement et le déploiement de nos 2 chaines thématiques autour de la Jeunesse et de l’Art de vivre, qui sont des offres complémentaires de notre chaîne historique. L’objectif est de leur faire une place sur la TNT des pays africains.

5-Sur le plan numérique, quelle nouvelle touche comptez vous apporter ?

La nouvelle offre numérique évoquée plus haut se caractérise par quelques fonctionnalités qui ont été pensées pour le continent. Par exemple, sur la nouvelle application mobile TV5MONDE Afrique, certains programmes sont téléchargeables au sein de l’application même pour être regardés plus tard, hors connexion. Certains articles d’information restent aussi accessibles hors ligne dans l’application. Ce sont des usages particulièrement pertinents sur le continent où  les difficultés d’accès à internet, notamment en mobilité sont encore d’actualité.
Nous travaillons également à renforcer notre présence sur les réseaux sociaux en proposant des contenus adaptés aux médias sociaux et en soignant l’animation sociale de notre communauté, qui par ailleurs est déjà très étoffée et très active.

6-Comment se porte l’autre grande mission de TV5MONDE:  celle d’œuvrer pour  le rayonnement de la  francophonie ?

Elle se porte très bien! Nous confirmons davantage notre mission d’opérateur de la francophonie en promouvant la production de programmes francophones, et en particulier sur TV5MONDE AFRIQUE. En effet, la chaine diffuse de nombreuses fictions francophones (cinéma, séries) produites sur le continent. Nous diffusons également les programmes de nos partenaires belges, suisses et canadiens et l’intégralité de nos productions propres (JT et magazines) sont francophones.
Nous sous-titrons également en français certains de nos programmes sur une bonne partie de nos chaines.

En plus de nos antennes, nous proposons gratuitement sur le numérique deux sites internet et une application mobile entièrement dédiés à l’apprentissage et à l’enseignement du français. C’est l’une de nos offres numériques qui rencontre le plus de succès car  unique sur le marché. Nous formons régulièrement des professeurs de Français Langue Etrangère dans le monde entier à l’utilisation de ces outils.

7-Parfois, certains disent que les chaines occidentales et internationales montrent toujours l’Afrique sous son plus mauvais jour (conflits armés, pauvreté, famine). Qu’en pensez-vous ?

En tant que média culturel mais aussi d’information, nous avons un devoir de vérité, et nous montrons ce que nous constatons, que ce soit positif ou négatif. Il est vrai que l’actualité africaine est marquée par les maux que nous connaissons tous, mais nous attachons de l’importance à montrer aussi ce que nous constatons de positif sur le terrain. Et les sujets sont nombreux : l’innovation, les initiatives économiques et écologiques, les talents culturels (musique, art), les exploits sportifs…
Nous nous sentons proches des réalités des africaines et une de nos missions et d’en faire écho sur nos antennes.

8-Que manque-t-il à nos chaines locales africaines pour avoir l’envergure qu’à aujourd’hui TV5MONDE ?

Je ne suis pas sûr qu’il faille comparer les chaines locales avec les chaines internationales comme TV5MONDE car les objectifs, les missions ne sont pas  les mêmes. Je pense  que ces deux familles de chaines sont complémentaires. La grande force des chaines nationales c’est le développement des programmes en langues locales. Ce  n’est pas  la vocation de TV5MONDE ! Même si par ailleurs nous sous-titrons certains de nos programmes en 13 langues notamment en Europe et en Asie. L’objectif visé étant de pénétrer le marché  dans des pays qui à l’origine ne sont pas francophones.

Pour finir, je dirais que l’axe de développement des chaines qu’elles soient locales ou internationales, c’est bien le numérique. Il faut que les chaines locales investissent largement dans ce domaine pour proposer des offres adaptées aux attentes des téléspectateurs qui  de plus en plus sont aussi des internautes. Le Numérique, c’est bien l’enjeu d’aujourd’hui et de demain pour tous les médias!

Facebook Comments