Accueil international Macron sur le climat : “Mon ami Donald Trump va changer d’avis”

Macron sur le climat : “Mon ami Donald Trump va changer d’avis”

PARTAGER

Dans une interview à CBS, le président français Emmanuel Macron a interpellé lundi son homologue américain Donald Trump sur sa “responsabilité face à l’histoire” concernant sa décision de retirer les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Donald Trump a une “responsabilité devant l’histoire”. C’est en ces termes que le président français Emmanuel Macron a interpellé son homologue américain lundi 12 décembre, lors d’une interview sur la chaine CBS. Il l’a enjoint à reconsidérer sa décision de retirer les États-Unis de l’accord de Paris, à la veille d’un sommet sur le climat à Paris.

>> À lire aussi : One Planet Summit : un sommet climat placé sous le signe de la finance verte

Emmanuel Macron a rejeté l’idée d’un nouvel accord lancée par Donald Trump après sa décision le 1er juin.

“Le président Trump va changer d’avis”

“Je suis désolé de le dire, ça ne marche pas, donc désolé, mais je pense que c’est une grande responsabilité face à l’histoire et je suis assez certain que mon ami le président Trump va changer d’avis dans les mois ou les années à venir”, a énoncé d’un ton calme Emmanuel Macron qui répondait, en anglais, aux questions du journaliste américain Jeff Glor.

Le président français a estimé qu’il était “extrêmement agressif de décider seul de tout simplement quitter” l’accord conclu entre plus de 190 pays en 2015, affirmant : “Je ne suis pas prêt à renégocier, mais je suis prêt à accueillir [Donald Trump] s’il décide de revenir”.

Questionné sur ses échanges avec Donald. Trump, Emmanuel Macron a assuré qu’il avait des discussions “très fluides et ouvertes” avec son homologue. La relation entre les deux chefs d’État est “très directe”, a-t-il assuré.

Emmanuel Macron, qui était devenu le Français le plus retweeté pour son “Make Our Planet Great Again” en réponse à Donald Trump, a insisté sur le caractère historique de la lutte contre le réchauffement de la planète.

“Si on décide de ne pas agir et de ne pas changer la manière dont nous produisons, dont nous investissons, dont nous nous comportons, nous serons responsables de milliards de victimes. Je ne veux pas être un dirigeant dans cette situation, alors agissons maintenant”, a lancé le président français.

Facebook Comments