Accueil justice Affaire Khalifa Sall : après la CEDEAO, l’UIP blanchit l’ancien maire de...

Affaire Khalifa Sall : après la CEDEAO, l’UIP blanchit l’ancien maire de Dakar

113
0
PARTAGER

Le Conseil directeur de l’Union interparlementaire (UIP) a adopté à Genève la décision de poursuivre l’examen de l’affaire Khalifa Sall, qu’il considère comme « un procès politique ». L’UIP devient aujourd’hui la seconde institution internationale, après la Cour de justice de la CEDEAO, qui vient à blanchir l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall. « Les conclusions de la CEDEAO, à savoir le non-respect du principe de présomption d’innocence, étant donné que le contenu des enquêtes menées a été rendu public, le caractère arbitraire de la détention de M. Sall dès lors qu’étant élu, il jouissait de l’immunité parlementaire. Et le rejet sans examen sur le fond des différents recours qu’il a introduits auprès du juge d’instruction, confirment en grande partie les allégations du plaignant selon lesquelles la procédure entamée contre lui était entachée de sérieux vices »… « Le conseil note avec préoccupation que ces irrégularité judicaires s’expliquent par le caractère politique du dossier », relève les membres de l’UIP.
Une décision accueillie avec joie par Me El Mamadou Ndiaye, membre du pool d’avocat de Khalifa Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!