Accueil justice Comment Cheikh Tidiane Gadio est tombé

Comment Cheikh Tidiane Gadio est tombé

PARTAGER

L’ancien ministre des Affaires étrangères a été arrêté vendredi à New York et présenté à un juge qui a ordonné sa détention. Il est accusé de corruption et de blanchiment d’argent par la justice américaine.

De respectable ministre des Affaires étrangères de Wade (2000-2009), puis candidat malheureux à la présidentielle de 2012 et jusque-là farouche opposant de Macky Sall, Cheikh Tidiane Gadio passe aujourd’hui, aux yeux de la justice américaine, pour un vulgaire délinquant à col blanc. Qui, selon le procureur adjoint de Manhattan, aurait “conspiré au nom d’un conglomérat énergétique chinois” et “tenté de générer des affaires grâce à des pots-de-vin versés au président du Tchad”.

Arrêté vendredi dernier à New York, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise a été présenté à un juge qui a ordonné sa détention. Il est poursuivi en même temps que Chi Ping Patrick Ho. Ce dernier dirige une Ong basée à Hong Kong et en Virginie, et financée par la China national petroleum corporation (Cnpc), la compagnie au cœur de cette affaire de corruption et de blanchiment présumés.

Tout est parti des couloirs de l’Onu
Libération, citant le dossier de la FBI ficelé contre l’ancien ministre sénégalais et son complice présumé, rapporte que Gadio a mis en contact Chi Ping Ho et le Président du Tchad, Idriss Déby. Et lorsque le premier a remis au second la somme de 2 millions de dollars (1,3 milliard de francs Cfa) pour permettre à la Cnpc d’obtenir en retour au Tchad des avantages commerciaux et des droits pétroliers particuliers, l’ancien ministre de Wade a touché la somme de 400 mille dollars (262 millions de francs Cfa) représentant sa part du “cadeau”.

L’affaire a éclaté en octobre 2014 au siège des Nations-Unies à New York, selon la plainte de la justice américaine. Ho et Gadio se rencontrent dans les couloirs de l’Onu. À l’époque, chassée par la porte du Tchad (amende de 1,2 milliard pour violation du Code de l’environnement), la compagnie chinoise voulait revenir par la fenêtre. Ho sollicite l’ancien ministre sénégalais, qui a de bons rapports avec Déby, pour faciliter le rabibochage de la Cnpc avec le Tchad.

Une accusation de 54 pages
Selon Libération, parcourant toujours le rapport du FBI, Gadio aurait conseillé à Ho, pour huiler la machine, de verser un pot-de-vin au Président tchadien. Ce dernier s’exécute en acceptant de remettre une “commission” à l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise.

Malheureusement pour les deux hommes, Gadio commet deux imprudences. Il aurait exprimé sa demande dans un mail tombé entre les mains du FBI et l’argent aurait transité dans une banque à New York. “(Gadio et Ho) n’ont pas réalisé que l’utilisation du système bancaire américain serait leur perte”, s’est félicité le directeur adjoint du FBI, William F. Sweeney, repris par Libération.

Cheikh Tidiane Gadio est tombé avec Chi Ping Ho suite à une enquête fouillée du FBI : trois ans d’écoutes téléphoniques, une centaine de mails, un dossier d’accusation de 54 pages…

 

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Facebook Comments