Accueil justice Concertations du 21 Novembre : Aly Ngouille Ndiaye ne verra que des...

Concertations du 21 Novembre : Aly Ngouille Ndiaye ne verra que des “have not” politiques

PARTAGER

Décidément, ils ne sont pas prêts à s’asseoir autour d’une même table avec le Gouvernement pour un dialogue prévu le 21 novembre prochain. Eux, ce sont les responsables de la Coalition «Manko Taxawu Senegaal».

En effet, dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com, les alliés du Maire de Dakar, aux dernières élections législatives, ne comptent pas répondre à cette invitation, tant que Khalifa Sall n’est pas libéré.

«La Coalition Mankoo Taxawu Senegaal (Mts), composée de Rewmi de Idrissa Seck, du Grand Parti de Malick Gackou, d’une bonne frange du Parti socialiste (Khalifa Sall, Bamba Fall, Barthélemy Dias…), réitère sa position de ne pas participer à la rencontre initiée par le Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, le mardi 21 Novembre 2017, sans la libération inconditionnelle du Député-Maire de Dakar Khalifa Ababacar SALL», note le communiqué dont Actusen détient copie.

Concernant les couacs notés sur l’organisation des élections législatives du 30 juillet dernier, ladite Coalition appelle à une union pour que pareille situation ne se reproduise plus.

«La Coalition «Mankoo Taxawu Senegaal» lance un appel solennel à toutes ses composantes et aux Forces vives de la Nation, afin d’engager ensemble et de manière résolue, le combat sur le terrain pour exiger la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes au Sénégal», termine le communiqué.

C’est dire qu’en dehors de la Mouvance présidentielle, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique risque de ne voir, lors de ce dialogue prévu le 21 novembre, que des acteurs politiques manchots. Qui, non seulement, ne pèsent rien sur l’échiquier politique, mais aussi, dont la participation à ce dialogue ne saurait donner un cachet légitime aux prochaines consultations. En politique, on les appelle des “have not” (dénués de toute base affective).

D’autant que beaucoup d’opposants au Président Macky Sall ont, purement et simplement, décidé d’aller vaquer à d’autres occupations plutôt que d’aller répondre à l’invitation à leur adressée par le premier flic du Sénégal. Parmi eux, figurent l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, l’Inspecteur des Impôts et Domaines, Ousmane Sonko, la députée-mairesse de Podor et non moins patronne de “Oser Rêver”, entre autres.

Mansour SYLLA, Stagiaire à Actusen.com

Facebook Comments