Accueil justice Le « faux juge » de la Cour d’appel à la barre

Le « faux juge » de la Cour d’appel à la barre

PARTAGER

Selon les informations de « Libération », Amadou Lamine Diagne, le cerveau du scandale présumé qui a secoué la Cour d’Appel, sera entendu le 7 décembre prochain. Ce greffier en service à la Cour d’appel qui se trouve au cœur du scandale qui secoue la Justice sera auditionné dans le fond par le Doyen des Juges. Les autres personnes mises en cause ont été également convoqués le même jour.

Il faut dire que le sieur Diagne a déjà beaucoup parlé devant les enquêteurs de la Section de Recherches (SR). Dans plusieurs cas de détenus libérés moyennant paiements, il organisait les audiences fictives. Et, le greffier s’assurait d’abord que le « client » n’a pas fait appel avant de jouer sur les signatures de ses supérieurs hiérarchiques qu’il détient en totalité pour les avoir scannées.

Ainsi, il transmet un dossier « de la Cour d’appel » à la Maison d’Arrêt dans laquelle le « client » est emprisonné. L’administration pénitentiaire qui ne peut pas douter qu’il s’agit de faux, notifie au prisonnier que son dossier va passer en jugement. De suite, Amadou Lamine Diagne fabrique un autre dossier faisant croire que l’audience s’est tenue et que le détenu est libre en y mettant la signature scannée de l’avocat général près la Cour d’Appel. Le tour était joué…

Facebook Comments