Accueil Lifestyle SOCIÉTÉ Malaise à la Banque Atlantique- Personnel contre Direction

Malaise à la Banque Atlantique- Personnel contre Direction

PARTAGER

D’après certaines sources, il est dit et soutenu qu’il existe un réel malaise à la Banque Atlantique du Sénégal. En effet, confirment à actunet des voix autorisées, «après plusieurs mois de négociation sans succès depuis la remise à la Direction Générale de la Plate-forme revendicative en 2015, le personnel de la Banque atlantique Sénégal de part sa délégation syndicale affiliée au SUTBEF (Syndicat unique des travailleurs de banques et Établissements Financiers du Sénégal) a décidé en Assemblée Générale d’externaliser son combat en saisissant l’Inspection du Travail sur le différend collectif qui oppose le personnel de la banque à la Direction Générale dudit établissement.» Faisant savoir que les «parties ont donc été reçues par l’Inspecteur du travail», nos interlocuteurs rappellent que «le courrier déposé à l’inspection du travail par les délégués syndicaux de la banque sur le différend collectif.» Et, il portait essentiellement sur «l’application des dispositions du Décret N°67-1360 du 09 Décembre 1967 qui fait obligation à l’employeur de recevoir au moins une fois par mois les délégués du personnel, l’application de l’article 50 de la Convention collective des banques et Etablissements financiers du Sénégal sur lequel Il est attribué chaque année, à tout agent, une note d’appréciation générale sur sa valeur professionnelle et sa manière de servir et que cette note qui doit être communiquée à l’intéressé, est le document de base qui sera pris en considération pour promouvoir l’agent à une catégorie ou classe supérieure.»

Mais aussi, sur, «l’amélioration de la grille salariale de l’ensemble du staff par rapport à la concurrence, la mise en place d’un plan véhicule pour l’encadrement, la baisse du taux des crédits immobiliers et l’allongement de la durée de remboursement du crédit à la consommation.» Les interlocuteurs de votre site actunet.net ajoutent que «seuls les points concernant l’application des dispositions du Décret N°67-1360 du 09 Décembre 1967 sur les réunions mensuelles et l’application de l’article 50 de la Convention collective des banques sur les évaluations du personnel ont été satisfaits car relevant des textes réglementés.»  Montant au créneau, ils notent que «sur les autres points de revendications notamment l’amélioration de la grille salariale de l’ensemble du staff, la mise en place d’un plan véhicule pour l’encadrement, la baisse du taux des crédits immobiliers et de l’allongement de la durée de remboursement du crédit à la consommation, les deux parties se sont donc données rendez-vous à une date ultérieure pour permettre à la Direction Générale de la banque de mettre sur table les éléments de réponses attendues avec fermeté par les délégués syndicaux.»  Selon un agent de la banque, «le personnel ne compte pas en reste là si rien n’est fait pour satisfaire les doléances du personnel. Cela nous laisse croire que la banque atlantique doit mettre en place une bonne politique des ressources humaines propice à un bon climat social stable afin de retenir son personnel qui de plus en plus démissionne pour rejoindre la concurrence.»

 

 

Facebook Comments