Accueil Lifestyle SOCIÉTÉ ‘’OPÉRATION ÉPERVIER‘’ – BUSINESS AUTOUR D’ENFANTS MENDIANTS AU SÉNÉGAL : Comment Interpol...

‘’OPÉRATION ÉPERVIER‘’ – BUSINESS AUTOUR D’ENFANTS MENDIANTS AU SÉNÉGAL : Comment Interpol a frappé à Ouakam, Keur Massar, Thiaroye et Dalifort

PARTAGER

Libération a pris connaissance des détails de l’opération Épervier exécutée au Sénégal par le bureau national d’Interpol. Révélations sur un coup de filet…

Au Sénégal, l’opération épervier exécutée au niveau de la sous-région sous le contrôle d’Interpol commence à livrer ses secrets.
Selon les informations de Libération, le Bureau central d’Interpol, logé à la Direction générale de la police judiciaire (DPJ) a récupéré 57 enfants qui ont été placés par la suite à l’Empire des enfants, au Centre Guindi et à la Maison rose.
C’est justement en auditionnant ces enfants que les enquêteurs ont établi qu’ils étaient exploités par des personnes sans foi ni loi qui, au nom de la religion, leur faisaient financer leur train de vie. Quitte à ce que ces pauvres enfants qui ont entre 6 et 14 ans, restent dans la rue jusqu’à des heures tardives. Ils étaient obligés de ramener entre 300 et 500 FCfa par jour sous peine de subir la cravache.
Libération a appris que les enquêteurs ont dans un premier temps frappé à Ouakam où ils ont interpellé le maître coranique D. Kandé. Ensuite, c’est au tour d’un autre maître coranique, T. M. K. Baldé d’être arrêté à Keur Massar. A. Ba et A. Diouf seront les derniers à être interceptés à Dalifort et à la Cité Asecna. Par ailleurs, deux Maliennes, M. Diarra, et sa fille D. Traoré, ont été aussi interpellées dans le cadre de cette affaire. Ces dernières étaient à la tête d’un « réseau malien » qui envoyait dans la rue des enfants de la même nationalité.
Les enquêteurs ont aussi établi des liens entre certains des mis en cause et M. Boiro, arrêté pour traite de personnes.

Facebook Comments