Accueil Sports Liverpool fait exploser l’AS Rome (5-2)

Liverpool fait exploser l’AS Rome (5-2)

PARTAGER

LIGUE DES CHAMPIONS – Les Reds ont vécu une sacrée soirée. Liverpool a largement dominé l’AS Rome et s’est imposé assez confortablement (5-2) mardi en demi-finale aller. Le trio d’attaque Mané – Firmino – Salah a fait un festival en inscrivant les cinq réalisations des Britanniques. Mais ils terminent la rencontre avec des regrets, après avoir mené 5-0 jusque dans les dix dernières minutes.

L’AS Rome était prévenue. Elle savait à quel danger elle était exposée. Mais elle a craqué, comme tant d’autres cette saison, face à la furia offensive de Liverpool et au talent de Mohamed Salah et de Roberto Firmino, qui ont encore brillé à Anfield, ce mardi soir. Liverpool a, dans leur sillage, dominé le club italien en demi-finale aller de la Ligue des champions (5-2). Mais les deux buts encaissés dans les dix dernières minutes laisseront paradoxalement un goût d’inachevé aux joueurs de Jürgen Klopp.

Pour autant, la rencontre n’a pas pris la tournure attendue. Les Reds n’ont pas réalisé l’entame de match tonitruante à laquelle ils nous avaient habitués. Ce sont les Romains qui ont idéalement débuté la partie en se positionnant très haut sur le terrain et en gênant considérablement leurs adversaires. Un frisson a parcouru le stade, muet durant un gros quart d’heure. Mais l’embellie n’a duré que 25 minutes. Le temps pour l’attaque du club anglais d’affûter ses armes.

Salah, le déclencheur

Symbole de cette difficile mise en route, Aleksandar Kolarov a trouvé la barre d’une frappe lointaine maladroitement déviée par Loris Karius (18e). Subitement, Liverpool s’est alors réveillé, trouvant des solutions dans le dos de la défense italienne. Par deux fois, Sadio Mané a manqué de franches opportunités (28e, 29e), avant de voir son but être justement refusé (34e). La suite, c’est un refrain que de nombreuses équipes ont entendu cette saison.

Servi à l’angle de la surface adverse par Roberto Firmino après une perte de balle d’Edin Dzeko, Mohamed Salah a ouvert le score d’une sublime frappe enroulée du gauche en pleine lucarne (1-0, 36e). Puis il a doublé la mise peu avant la pause d’un ballon piqué plein de sang-froid (2-0, 45e+1) après un nouveau service du Brésilien. Entre-temps, Dejan Lovren avait, lui, trouvé la transversale d’Alisson (38e).

Les joueurs de Liverpool enlassent Mohamed Salah, buteur contre l'AS Rome en demi-finale aller de la Ligue des champions

Les joueurs de Liverpool enlassent Mohamed Salah, buteur contre l’AS Rome en demi-finale aller de la Ligue des championsGetty Images

L’ombre d’un doute

Galvanisés, les Reds ont continué à marcher sur l’AS Rome en seconde période. Et Mané (3-0, 56e) puis Firmino (4-0, 61e) ont donné plus d’ampleur au score sur deux passes de leur maestro égyptien. Avant que Firmino ne termine de la tête sur corner ce qui ressemblait alors à un nouveau chef-d’œuvre offensif des Reds (5-0, 68e). C’était sans compter sur la hargne des Italiens, qui ont trouvé les ressources pour déstabiliser Liverpool après un changement tactique salvateur d’Eusebio Di Francesco.

Usés, perdus sur le plan défensif, les coéquipiers de Salah, sorti à un quart d’heure du terme de la rencontre, ont brusquement subi les débats. Dzeko a alors fait parler son sens du but sur une ouverture de Radja Nainggolan (5-1, 81e). Puis Diego Perotti a converti un penalty accordé après une main de James Milner (5-2, 85e). Auteurs d’une remontée fantastique face au Barça en quart de finale (1-4, 3-0), les Romains connaissent mieux que quiconque l’importance de ces deux buts. Reste à savoir s’ils sont capables de rééditer cet exploit.

Facebook Comments